Comment soigner les fourchettes pourries de mon cheval ?



Comment reconnaître une fourchette pourrie ?


Si les fourchettes de votre cheval sont molles au toucher, s'effritent, se décomposent, sentent mauvais, présentent des trous, bref, qu'elles sont hyper moches, pas de doute, il a les fourchette pourries ! Ce problème est à prendre très au sérieux pour le bien être, le confort et la santé de votre cheval. La fourchette joue un rôle d'amortisseur à chaque poser de sabot.

Quelles sont les causes possibles d'une fourchette pourrie ?

- Des sols humides

- Un stationnement prolongé au box

- Un manque de soin

- Des pieds non curés

Première étape pour venir à bout des fourchettes pourries ? Curer et nettoyer les sabots

Si votre cheval sort du box et que vous vous apprêtez à faire votre séance dans une carrière trempée, faites le soin avant. Si votre cheval sort du pré et que vous allez faire votre séance en manège sur un sol sec, faites le soin après. Si votre cheval sort du pré et que les sols sont trempés. Appliquez de l'argile sous les fourchettes pour absorber l'humidité. Laissez l"argile sécher et faites le soin 30 minutes après avoir bien brosser le dessous de sabot pour enlever les résidus.


Avant de commencer les soins, installez-vous dans une aire de pansage sèche. Si cela n'est pas possible, installez votre cheval sur une bâche. Avant d'appliquer tout traitement, curer soigneusement les sabots de votre cheval en dégageant bien les lacunes latérales et nettoyez bien le dessous du sabot de votre cheval pour faire place nette. Ne nettoyez pas avec de l'eau. Je sais, c'est trop tentant et c'est vite fait. Mais une fourchette pourrie c'est une fourchette qui a absorbée trop d'humidité. Donc, on dégage bien les lacunes avec une cure pied, on donne un bon coup bouchon par mouvements circulaires et si possible on fait un nettoyage à l'eau oxygénée, avec une solution nettoyante type sole cleanse de RedHorse ou avec un antiseptique maison. On parfait le résultat avec petit coup de brosse à sabots et on sèche ensuite consciencieusement le tout à l'aide d'une serviette pour s'assurer que le sabot est bien sec.

Seconde étape : Traiter !

L'objectif ? Tuer les bactéries et les champignons, assainir, assécher la corne, absorber et évacuer l'humidité. En effet, les champignons et bactéries profitent de l'humidité pour se développer. Une fourchette pourrie, c'est une fourchette qui a absorbé trop d'eau. Ne tombez pas dans le piège qui consisterait à mettre du goudron dessus. Cela ne ferait qu'enfermer l'eau et les bactéries proliféreraient. Mais alors, que faire, pour quel produit opter ? Un produit qui traite et soigne.

Attention, n'oubliez pas de vous armer de gants ! A partir de là, vous avez le choix :

Pour les bricolos



Pour les pressés : des produits tout prêts et pratiques à l'emploi



Si vous voulez faire les choses vraiment bien, vous pouvez, après les avoir soignés, recouvrir les sabots de votre cheval de bottes de soin, de pad de protection, ou même d'une couche culotte avec du scotch. Cela va empêcher le contact du sabot avec l'humidité des terrains et ainsi de permettre au soin de pénétrer en profondeur.


Après le traitement


Après le traitement et une fois que le sabot est sain, il faut protéger le pied. C'est là que le goudron intervient ! Il va créé une barrière protectrice pour empêcher l'eau et donc, aux moisissures d'élire domicile dans les fourchettes de votre cheval. Le mieux est de l'appliquer dès que votre cheval sort du box, lorsque ses pieds sont bien secs. Vous pouvez très bien l'utiliser en alternance avec votre graisse habituelle ou de l'huile. Le goudron n'est pas un produit à appliquer quotidiennement.


0 vue