8 pistes de travail pour que ton cheval peureux / sur l'oeil passe partout en balade


Ton cheval est sur l'oeil, peureux en balade ? Alors cet article va sûrement t"intéresser !


Il y a quelques années, j’avais en demi-pension un cheval en or avec une super énergie. En selle western, j’avais l’impression que l’on pouvait aller au bout du monde en toute sécurité et franchement, jamais je n’ai eu une complicité et une confiance pareil avec aucun autre cheval. Toutefois, les débuts n’ont pas été simples car il faisait énormément d’écarts, aimait tester les demi tours et les retours à l’écurie. Il aura fallu 2 ans et environ 5 sorties par semaines et beaucoup, beaucoup de balades pour qu'il passe partout.

Voilà donc la méthode que j’ai mis en place et qui a fonctionné :)


Commencer plutôt les séances l’été quand le cheval est moins chaud


Si ton cheval est peureux en balade et que tu souhaites régler le problème, le mieux est de commencer les séances l’été quand le cheval a tendance à être beaucoup plus mou. Cela ne sera que plus facile pour commencer que de partir en plein hiver où ton cheval a nettement plus d’énergie à revendre !


L’habituer à tout sorte de choses en carrière et tester l’équi fun et l"équifeel


Pour commencer un travail de désensibilisation , le mieux est dans de commencer dans un endroit familier pour le cheval comme le rond de longe. Réalise des vraies mais courtes séances de désensibilisation où tu ne feras que ça et où tu te retiendras de monter ton cheval. Réunis du matériel (bâche, drapeau, sac plastique, musique, rubalise,…) et invente toutes sortes d’exercice pour habituer ton cheval aux situations inconnues. Puis, caresse ton cheval avec l’élément effrayant à proximité voire caresse ton cheval avec. Une fois que ton cheval aura bien progressé au fil des semaines, tu peux essayer de faire des exercices montés comme tu le ferais dans un équi fun. Essaye également de sauter des obstacles plus regardants (colorés, avec soubassements, ....) Tu transformeras ainsi la peur en jeu et en challenges.


L’emmener en balade en main, puis, au pas après une séance en carrière ou une détente

Laisse ton cheval brouter un petit moment lors de ta balade pour qu'il associe cela à un moment agréable.

Pour commencer à partir en balade, n’hésite pas à partir d’abord accompagné d’un cheval de tête qui passe partout car les chevaux peureux se transmettent leurs peurs. Sinon, tu peux également partir avec un vélo devant qui va être une sorte de référent accompagnateur pour ton cheval. Pars dans un premier temps en main après ta séance de travail en carrière ou détend-le bien avant. Laisse ton cheval brouter un petit moment lors de ta balade pour qu'il associe cela à un moment agréable. Pars ensuite sur des balades montées au pas si tout se passe bien. Lorsque ton cheval sera confiant au pas, tu pourras commencer les balades en incluant un peu de trot.



La balade travail


Rien ne t’empêche également d’organiser une séance de travail dans un carré d’herbe en extérieur comme si c’était une carrière, de réaliser une séance de longe ou de réaliser des exercices de désensibilisation en extérieur. Tu peux également travailler des exercices ponctuellement pendant ta balade (cession à la jambe, épaules en dedans, mise en main, pas allongé, ….) . Cela permet de détourner l’attention du cheval qui n’a du coup pas le temps de se préoccuper des éléments effrayants et qui se concentre sur l’exercice.


Des balades variées et de plus en plus longues

Il faut y aller étape par étape et ne pas vouloir faire le tour d’un monde d’un coup.

Commence déjà par des balades que tu connais pas coeur pour rassurer ton cheval. Limite toi à 15 minutes de balade si ton cheval est effrayé. Augmente le temps petit à petit. Si tout se passe bien, varie les chemins en ajoutant un nouveau chemin à ton chemin habituel. Puis, tu pourras aller de plus en loin de plus en plus longtemps. Il faut y aller étape par étape et ne pas vouloir faire le tour d’un monde d’un coup. Il faut savoir prendre son temps et valider puis revalider les progrès. Quoiqu’il en soit, ne fait jamais demi-tour et évite de trotter et galoper uniquement dans les mêmes allées. Monte relax et rênes longues. Ajuste les quand cela est nécessaire. Si tu es crispé, ton cheval va le sentir. Rendre son cheval un « passe partout » demande du temps. Cela va s’améliorer petit à petit au fil des mois et des années. Cela demande de la patience, de l’assurance, de la confiance mais aussi des séances multiples et variées.


Ne fait jamais demi-tour et évite de trotter et galoper uniquement dans les mêmes allées.

Associer la balade au plaisir mais aussi au jeu


Pour toi et ton cheval, la balade doit rester synonyme de détente et de plaisir. Ainsi, il faut créer pendant ta balade des moments agréables pour ton cheval. S’arrêter, descendre, le laisser brouter, monter rênes longues, faire des pauses et récompensez son cheval, …) . Tu peux également aller plus loin en créant des situations pour tester les réactions de ton cheval et l’entraîner à garder son sang froid. Par exemple, passer dans un flaque d'eau, repasser, puis repasser au trot et pourquoi pas au galop, prendre un bâton et le faire cliqueter sur un grillage pendant quelques secondes, l’emmener voire un objet impressionnant plus loin, passer sur un morceau de carton abandonné sur un chemin, … Si ton cheval a une réaction vive, arrête de suite et récompense le lorsqu'il se calme, parle lui, recommence. Il comprendra qu’il ne risque rien. Ton cheval doit comprendre que tant que tu lui demandes quelque chose, il peut te faire confiance car cela est sans danger.



Montrer et prévenir le danger plutôt que l’attendre sans rien faire: établir une routine pour le rassurer


Si tu vois un danger au loin ou arrivant vous, n’attends pas la dernière minute pour te crisper avec ton cheval et prier pour qu’il ne bouge pas. Ajuste tes rênes, remets tes étriers si tu ne les as pas. Si le danger arrive derrière et qu'il va passer quoiqu’il arrive à côté de vous (quad, camion, …) , analyse rapidement la situation : Peux-tu te déporter quelques mètres sur le côté pour montrer le danger à ton cheval en gardant une zone de sécurité tout en le rassurant et en lui parlant ? As-tu le temps de descendre calmement ? L’immobilité rassure le cheval mais ne le laisse pas dans le vide seul avec lui-même. Tu dois t'imposer en leader et lui montrer ta confiance. Si le danger est devant et que votre cheval doit passer à côté (tondeuse, drap qui virevolte,…), tu peux soit descendre ou rester dessus mais dans tous les cas: parle lui fort et d’une fois rassurante, convaincante et assurée, regarde au loin, grandis toi : « Marche, c’est bien, marche, … » caresse le en maintenant son impulsion, récompense le s’il se montre brave et s’il continue d’avancer. Si ni toi ni ton cheval n'avez vu le danger et que ton cheval a fait un écart, au pas, reviens vers l’élément effrayant de plus en plus près en caressant ton cheval a chaque fois qu'il fait un pas vers l'objet, tourne autour et récompensez ton cheval s’il s’en est approché. Au besoin, descend, touche l’élément et parle à ton cheval pour lui montrer qu’il n’y a aucun danger. Si le danger est une personne, n’hésite pas à demander à cette personne de caresser ton cheval.


Que faire si ton cheval recule et ne veut pas se porter en avant

Le tout [...]est de bien savoir doser quand se montrer ferme et convaincant et quand se montrer doux et rassurant.

Ne fais pas demi-tour, c’est vraiment l’erreur à ne surtout pas faire. Ton cheval s’en rappellera et recommencera. Si l’élément perturbateur est un engin de chantier, n’hésite pas à demander à la personne de la couper. Certaines personnes d’ailleurs très gentilles le font d’eux même lorsqu’ils voient un cheval arriver. La meilleure solution est de descendre pour passer avant ton cheval et lui donner confiance. Si tu choisis de rester à cheval, mets plus de jambe, montre toi encore plus convaincant, sois ferme mais surtout pas violent. Et dès que ton cheval a fait un pas, caresse et recommence. Cela demande d’avoir une grande confiance en son équitation mais aussi en son cheval. Si malgré tout ton cheval rechigne à passer, fais demi tour quelques mètres, fais, si tu le peux, deux cercles au trot au deux mains et franchis-le danger au trot rênes ajustées en maintenant bien l’activité avec tes jambes. Lorsque l’élément effrayant est passé, caresse très fort ton cheval. Le tout dans ce genre de situation est de bien savoir doser quand se montrer ferme et convaincant et quand se montrer doux et rassurant. La gestion de la peur est un savant mélange des deux.

0 vue