Prendre un cheval en demi-pension, en quart ou en tiers de pension


Tu rêves d’avoir un cheval rien qu’à toi mais tes parents ne veulent pas, tu n’as pas forcément les moyens, le temps, l’espace nécessaire pour l’accueillir ou tu n’as un niveau suffisant pour bien t’en occuper ? As-tu pensé à prendre un cheval en demi-pension ? Une chouette formule ! Ayant eu quatre demi-pensions de différents types, dont un super frison en ce moment avec une propriétaire au top, je t’explique !


Une demi-pension c’est quoi ?


La demi-pension, c’est s’occuper et pouvoir monter d’un cheval comme s’il était le tien alors qu’il appartient à un autre propriétaire. En fait, c’est un peu avoir tous les avantages sans les inconvénients. Il existe des demi-pensions avec le club ou avec un propriétaire particulier. Que ce soit l’un ou l’autre, tu peux te retrouver seul à t’occuper du cheval ou bien le partager (soit avec les cavaliers du club, un ou plusieurs demi-pensionnaires ou bien le propriétaire du cheval). Tous les cas de figures sont possibles !


Avant de te lancer


Avant de te lancer à la recherche du cheval idéal, détermine bien :

  • Le secteur : inutile de prendre un cheval en demi-pension trop loin de chez toi, et surtout si tu n’as pas le permis !

  • Le temps que tu auras à consacrer à ton futur cheval : le soir en semaine, le mercredi aprem ou uniquement le week-end ?

  • Tes envies : souhaites-tu faire des concours, progresser en dressage ou faire de la randonnée ?

  • Ton budget : détermine une fourchette de prix en fonction de ce que tu peux te permettre.



Les types de demi-pensions

  • Demi-pension : généralement 3 à 4 fois par semaine

  • Tiers de pension : généralement 2 fois par semaine

  • Quart de pension : généralement 1 fois par semaine

Quelque soit le type de demi-pension choisi, il est nécessaire d’établir un contrat (il existe plein de modèles sur internet) pour mettre les choses bien à plat et éviter les problèmes. Ainsi, tu fixes les jours où tu montes le cheval et ce que tu as droit de faire avec. Par exemple, si tu prends un quart de pension, tu montes le samedi et le dimanche et le propriétaire s’occupera du cheval le reste de la semaine en lui laissant 1 ou 2 jours de repos. Si tu recherches un cheval uniquement pour les vacances scolaires, cela est tout à fait possible, tu peux toi-même le proposer à un propriétaire en répondant à son annonce !


La durée d’une demi-pension


Là encore, c’est à la carte. Si tu veux prendre un cheval en demi-pension pendant 6 mois ou 3 ans, tout est possible. En général, la plupart des contrats sont de 1 an renouvelable, cela dépend si le propriétaire souhaite continuer l’aventure au bout d’un an. Si tu dois partir faire tes études ailleurs par exemple, il est nécessaire de bien stipuler dans le contrat que la demi-pension peut s’arrêter à tout moment (avec un préavis de départ bien entendu). Par exemple, tu envoies une lettre recommandée au propriétaire datée du 1 octobre pour annoncer que tu souhaites arrêter ta demi-pension le 1 novembre. Le propriétaire peut faire de même de son côté s’il souhaite arrêter avant la fin du contrat. Facile non ?



Les tarifs


De 0 à plus de 150 euros, il y en a pour toutes les bourses et toutes les envies !

En règle général, un prix juste constitue à diviser par 2, 3 ou 4 (en fonction du type de pension) le prix de la pension totale que paye le propriétaire. Par exemple, si tu as un quart de pension et que le propriétaire paye une pension de 300 euros au club. Tu divises 300 par 4, ce qui te reviens à 75 euros pour monter 4 fois par mois. Concernant les frais annexes (véto, vermifuges, fers, dentiste,…), tout doit être écrit à plat dans le contrat. Soit tout est compris dans le prix fixé par le propriétaire, soit le demi-pensionnaire est exempté de tout frais annexes sauf s’il commet une erreur (maltraitance du cheval par exemple) soit il participe uniquement aux fers (là encore tout doit être écrit dans le contrat. Dans ce cas, la facture du professionnel aussi doit être divisée en fonction du type de pension). Par exemple, si tu as un quart de pension avec participation aux frais annexes et que le dentiste coûte 60 euros au propriétaire, tu payeras 15 euros.

Libre au propriétaire de pratiquer un prix beaucoup moins cher s’il veut être certain que son cheval sorte. Si tu as un très bon niveau, tu peux proposer de sortir le cheval et le travailler en échange d’une somme dérisoire, histoire de participer aux frais : tout le monde est content ! En effet, certains propriétaires recherchent juste quelqu’un qui saura travailler leur cheval en leur absence et demandent juste de une participation pour les fers par exemple ou même rien du tout. A vous de trouver le bon compromis !


Comment trouver sa demi-pension ?

  • Mettre une annonce dans ton club

  • Faire une recherche sur chevalannonce.com

  • Poster une annonce sur un groupe Facebook dédié

  • Répondre à une annonce sur un groupe Facebook dédié

Précautions


Toutes les formules sont possibles, quelque soit ton emploi du temps. Il suffit de trouver le cheval et le propriétaire avec qui tu t’entendra le mieux. Un conseil : Fais bien connaissance avec ton futur cheval en demi-pension. Panse-le, monte-le en carrière et demande à l’essayer en extérieur. Fais également bien connaissance avec le ou la propriétaire. Vérifiez que vous êtes bien sur la même longueur d’onde. Cela t’évitera des mauvaises surprises !


✨ Abonne-toi ! ✨


Tu as aimé cet article ? 🤩 Abonne-toi pour être averti en premier des nouveaux articles sur le blog et n'oublie pas de me suivre sur les réseaux sociaux !

0 vue