Affronter le froid : côté cheval


Je dois bien l'admettre, l'hiver n'est pas franchement la saison la plus cool pour aller cavaler à poney. Pas de champs de coquelicots traversés au galop, pas de baignade ni d'éclaboussures avec son cheval, pas de balades à cru jusqu'à 22 heures. Mais en même temps, n'est-il pas trop mignon à galoper sur la neige, bien emmitouflé sous sa couette ? Voici tous mes conseils pour affronter avec vigueur la saison hivernale !


Conseil n° 1 : Nettoyez votre cheval avec un minimum d'eau


Si votre cheval vit au pré, le pansage en hiver peut rapidement devenir une vraie galère. Pour éviter de trop le mouiller avec de l'eau froide qui pourrait le rendre malade, je vous conseille d'utiliser l'Extra Pony Wash d'Equibao. J'ai découvert ce produit cette année et je peux vous dire que c'est devenu pour moi un véritable allié. Utilisez-le avec une magic brush, elle remplace aisément une étrille américaine et peut s'utiliser absolument partout ! Pour les sabots, si vous n'avez vraiment pas envie de toucher à l'eau, vous pouvez utiliser une brosse métallique sur la paroi. C'est faisable mais un seau d'eau et une magic brush restent tout de même plus efficaces, d'autant plus qu'une brosse métallique incrustée de boue est compliquée à nettoyer.


Conseil n° 2 : Pansez malin pour éviter les pertes de chaleur


Une fois votre cheval à l'attache pour un bon pansage, ne le découvrez pas d'un seul coup. Repliez la moitié de la couverture sur l'arrière-main pour brosser l'avant main et inversement. Si vous trouvez que la couverture n'est pas très pratique à déplacer, vous pouvez également la remplacer par une chemise polaire le temps du pansage. Ainsi, vous éviterez à votre monture de lui faire subir de trop forts écarts de température. Même chose lorsque vous sellez : repliez la couverture ou la polaire sur l'arrière main, mettez votre tapis et votre selle puis mettez directement votre couvre-reins.


Conseil n°3 : Prévenez la pourriture de la fourchette


L'hiver, la pourriture de la fourchette est chose commune. Méfiez-vous ! Pour cela, prévenez l'apparition de pourriture en appliquant du goudron sur la fourchette et la sole du votre cheval. La graisse noire est également une bonne idée, de même que les onguents spéciaux destinés à l'hiver. Dans tous les cas, vérifiez bien leur rôle : ils doivent former une barrière protectrice contre l'humidité. Ainsi, appliquez-le avant d'aller travailler dans le cas où vous travaillerez dehors ou sur du sable légèrement humide.


Conseil n°4 : Détendez bien votre cheval avant la séance


L'hiver, certains chevaux peuvent se montrer très chauds et donc, il peut être très bénéfique de le laissez en liberté avant la séance ou de le longer un quart d'heure aux deux mains. Votre cheval pourra ainsi jeter tout son jus et se défouler en toute liberté. De la même manière, s'il est au box, pensez à la sortir au paddock tous les jours pour le laisser vadrouiller tranquillement.


Conseil n° 5 : Investissez dans un couvre-reins


Si votre cheval porte une couverture en hiver, et surtout s'il est tondu, un couvre-reins est nécessaire pour compenser les pertes de chaleur. Gardez-le temps de votre détente puis remettez-le pendant la phase de récupération. Pour tout savoir sur le couvre-reins, lisez cet article.


Conseil n° 6 : Vérifiez bien la qualité du terrain avant de monter


Lorsque les températures chutent et que la météo fait des siennes, faites très attention à la qualité du terrain. Un sol glacé, un terrain boueux, glissant et/ou parsemé de trous sont très dangereux. Ne galopez pas n'importe où !


Conseil n°7 : Réchauffez son mors


Rien de plus désagréable pour votre cheval ne recevoir un mors glacé dans la bouche. Pensez à bien réchauffer le mors de votre cheval en le frictionnant avec vos mains juste avant de mettre le filet.


Conseil n°8 : Pensez au gel rafraichissant après la séance


Pour soulager et défatiguer les membres de votre cheval après une grosse séance sans le mouiller, séchez ses membres à l'aide d'une serviette en microfibre et appliquez du gel rafraichissant sur ses tendons. Cela va permettre aux tendons de récupérer après l'effort et d'éviter les inflammations, les engorgements, ...


Conseil n°9 : Pensez à la couverture séchante après le travail


Si vous avez fait une grosse séance et que votre cheval a mouillé son poil, une fois la séance terminée, mettez lui immédiatement une chemise séchante ou frictionnez-le avec de la paille ou avec une serviette en microfibre. A moins que votre centre équestre ne soit équipé d'un solarium. Dans ce cas, c'est le top du top !


Conseil n° 10 : Vérifiez si l'abreuvoir n'a pas gelé


Checker également la présence de morceaux de glace dans l'abreuvoir. S'il y en a, enlevez-les car votre cheval risquerait de ne pas boire, ce qui pourrait provoquer une colique.


Conseil n° 11 : Tondez votre cheval si son programme est intensif


Si le programme de votre cheval est intensif, il peut être très judicieux de le tondre à l'approche de l'hiver, généralement au mois de Novembre quand le poil commence à se faire plus épais. En effet, le poil d'un cheval en hiver ayant beaucoup transpiré met beaucoup plus de temps à sécher. En le tondant, vous évitez qu'il attrape un coup de froid car il séchera plus rapidement après le travail. Il existe plusieurs types de tonte en fonction de l'intensité de votre programme avec votre cheval. Tonte en manteau, de chasse ou complète : à vous de choisir !


Conseil n° 12 : Couvrez votre cheval si nécessaire


Sans vouloir non plus surprotéger votre cheval, veillez tout de même à ce qu'il ne prenne pas froid. Le petit tableau récapitulatif ci-dessous vous aidera à choisir le grammage de votre couverture en fonction de la température. Pour savoir si votre cheval a froid, vérifiez la température des oreilles. Si les oreilles sont froides et si sa peau est froide à l'intérieur de la couverture, votre cheval a trop froid. Si à l'inverse le poil de votre cheval est mouillé sous la couverture, il a trop chaud. Retenez tout de même qu'un cheval supporte mieux le froid que le chaud. Le choix de la couverture en elle-même dépend de nombreux paramètres : l'âge, l'état de santé, le mode de vie, le fait qu'il soit ou non tondu ... sont autant de facteurs à prendre en compte. Si votre cheval vit au pré ou va au paddock, il vous faudra une couverture imperméable pouvant résister aux intempéries. Si votre cheval reste au box, choisissez une couverture d'écurie.



✨ Abonne-toi ! ✨


Tu as aimé cet article ? 🤩 Abonne-toi pour être averti en premier des nouveaux articles sur le blog et n'oublie pas de me suivre sur les réseaux sociaux !

226 vues